5 activités ennuyeuses à l’Île-du-Prince-Édouard

10fb9455-0e57-4df4-9f0c-40bf51a29733.jpg
Le Pont de la Confédération entre l’Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick.

Les endroits les plus magnifiques du monde prennent des semaines, voir des mois à explorer et à visiter tellement ils sont riches de cultures et d’endroits magnifiques. On peut y découvrir non seulement leurs musées et attraits touristiques, mais surtout y explorer leur quartier et décors typiques pour s’imprégner de leurs personnalités distinctives et y découvrir des gens sympathiques.

Et puis il y a les endroits qui ne sont tout simplement pas intéressants. C’est finalement le cas de l’Île-du-Prince Édouard

Dans cette liste d’activités ennuyeuses de l’Île-du-Prince Edouard, j’ai identifié des attraits touristiques qui manquent de caractère, de charme ou qui ne sont que de vulgaires attrapes touristes. Bien sûr, « ennuyeuse » est une question de goût, et je ne suggère pas que les endroits dans cette liste ne valent pas la peine d’être vus – simplement j’estime que tout comme moi… vous ne voudriez pas y perdre votre précieux temps de vacances.

Lisez la suite pour découvrir mon Road Trip à l’Île-du-Prince Édouard et ses 5 activités ennuyeuses.

Contexte:

Je ne suis jamais allé dans les maritimes canadiennes, un petit séjour avec des amis s’imposait afin d’aller s’y relaxer. L’Île-du-Prince Édouard se propose à nous avec au menu de nos lectures : des plages de sable rouge, des fruits de mer délicieux, une histoire et une culture passionnante et surtout des gens accueillants. Fake news, si cela a déjà été le cas ce n’est plus la réalité aujourd’hui. J’ai plutôt découvert une île qui est en détresse culturelle avec des habitants qui n’ont plus la passion de leur coin de pays.

Activité 1 : Anne la maison aux pignons verts et ses dérivés

img_20180718_133759-e1532457745897.jpg
Anne « made in China »

Qui est cette Anne ? C’est la fausse histoire (parce que plusieurs pensent que cela a vraiment existé et on ne tente pas vraiment de nous dire le contraire à l’Île-du-Prince Édouard) de l’orpheline Anne Shirley, qui rêvait d’une maison et d’une famille. Cette histoire a été créée par une auteure de l’Île-du-Prince-Édouard Lucy Maud Montgomery.

Bref! Chaque année, près d’un million de touristes visitent l’Île-du-Prince-Édouard et la fausse maison d’Anne. L’auteure se serait inspirée de réels bâtiments de son coin de pays pour camper son histoire. Plusieurs sites sur l’île tentent de tirer parti de cette popularité. On peut visiter un village recréé qui s’avère être finalement des restaurants de fast-food attrapent touristes. On peut aussi visiter la vraie maison de l’auteure mais en fait c’est payer pour avoir accès à une boutique. Peu importe où vous vous retrouvez sur l’île vous trouverez des boutiques à l’effigie d’Anne vendant des produits « made in China » à des prix ridiculement haut.

Activité 2 : Le musée canadien de la patate

museepatate.jpg
Musée de la « potatoes »

L’Île-du-Prince Édouard  est productrice de pommes de terre, d’où ce musée où l’on découvre tout sur ce tubercule. Nous avons payé 10 dollars chacun pour un « musée » de quelques salles avec des objets recréant l’histoire de la patate. Mais cette histoire a été écrite dans les années 70 et ça se voit, surtout quand on regarde les vidéos explicatives… Je dois dire qu’on a pris un malin plaisir à rire d’un peu de tout dans ce musée. Bref! vous aurez fini dans les 5 minutes et vous vous demanderez où votre argent est allé.

Par contre, le restaurant sur place propose de bonnes spécialités à base de pomme de terre, telles que du fudge aux patates, un hot-dog parmentier ou encore une patate aux fruits de mer.

Activité 3 : Charlottetown

great-george.jpg
Charlottetown, rue Great George

Habituellement, 24 heures ne sont jamais assez pour visiter une ville, mais pour Charlottetown 2 à 3 heures sont amplement suffisantes. Aux dires de nos lectures, la ville était petite mais totalement dynamique et agréable pour y passer la journée, ce que nous avions prévu par un beau samedi ensoleillé.

-10h : Le Charlottetown Farmers’ Market
Les lectures disaient : Charlottetown Farmers’ Market. Whether you’re looking for fresh produce, baked goodies or works of art, the Charlottetown Farmers’ Market is a wonderful place… 10h15 nous avons terminé de faire le tour du marché.

-10h30 : Downtown et son quartier historique
C’est mignon et l’architecture intéressante. On passe par la rue Great George qui est supposément la rue à voir d’un point de vue architecture… c’est coloré mais rien de bien passionnant.

Les boutiques du centre-ville présentent de belles vitrines donnant envie d’entrer mais les prix nous disent de sortir… Bref! après 2 boutiques on sait déjà ce qu’il va y avoir dans la suivante.

-11h : On ne sait déjà plus quoi faire
J’ai lu sur un blogue qu’une visite à Charlottetown ne serait pas complète sans un cornet de crème glacée de chez Cows Ice Cream. Rien à dire, la crème glacée est bonne mais c’est bien parce qu’il n’y a rien à faire à Charlottetown qu’on s’excite pour une crème glacée.

-12h : Manger à la microbrasserie The Gahan House
Dans notre groupe, nous sommes tous des amateurs de bière de microbrasserie. C’est la raison pour laquelle nous avions ciblé le Gahan House. La bière y est bonne, le menu un peu moins mais la place est tout à fait charmante.

-13h30 : Nous retournons à notre chalet, la ville est finalement ennuyante.

Activité 4 : Restaurants et gastronomie

richards
Richard’s fresh seafood

C’est ici, peut-être, ma plus grande déception. Tu sais quand tu te fais une idée d’un endroit et qu’au final c’est totalement à l’opposé.

« Connue pour ses pommes de terre et ses produits de la mer, cette île de 5000 km2 se caractérise aussi par une grande diversité agroalimentaire… Au cours des dernières années, l’Île-du-Prince-Édouard s’est imposée comme une nouvelle destination gourmande… »

Avec cette mention lue sur le site de Bien dans son assiette de Radio-Canada, je m’attendais à avoir des restaurants de fruits de mer à chaque coin de rue. Quelle déception, on produit des fruits de mer mais on ne les exploite pas vraiment, gastronomiquement parlant. Un mercredi matin, nous avons fait 90 minutes de voiture pour nous rendre au RICHARD’S fresh seafood. Quelle déception, la place est déserte, le fresmarket a dans son frigo : un homard, du poisson congelé, aucune moule et deux variétées d’huîtres.

On décide de manger sur place des huîtres fraîches réputées internationales. Devant nous, un vieux couple de français informe la commit qu’ils ont fait le voyage de Paris spécialement pour venir à cet endroit manger des huîtres. On voit bien dans leurs visages qu’ils sont un peu déçus. Ils demandent conseil au commis sur le choix à faire et la proposition de l’expert de la place : « cette variété est plus salé que l’autre » fin de la recommandation.

Pour faire simple, les restaurants de fruits de mer de l’île sont en général des attrapes touristes ouverts pour la saison touristique seulement. Les restaurants (autre que fast-food, il faut les trouver car ils sont rares en dehors de Charlottetown) servent plutôt un menu de type bistro dans lequel, parfois, on retrouve un plat qui exploite le homard.

Activité 5 : Le magasinage et les produits locaux

En deux mots et une photo : attrape touriste

board.jpg
Boardwalk à Cavendish

Mentions honorables :

  • Passer un après-midi à la plage d’un parc national (apporter votre glacière avec quelques bières et un lunch, l’eau est froide mais c’est relaxant avec des amis)
  • Pêche en haute mer, ce fût mon activité préférée.
  • Les couvertures de laine de MacAusland’s (pas pour la visite mais pour les authentiques couvertures de laine).
  • Soyez avec de bons amis, le voyage sera quand même très agréable.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.